Accueil / Actus / Parfum Siamois


Actus

Parfum Siamois

Publié le 22/01/2021
Parfum Siamois est un carnet de route écrit par Jean Devaux, ancien volontaire des Missions Étrangères de Paris, qui a passé un an dans le nord de la Thaïlande, sur le territoire du peuple karen.

Encore éloigné du monde moderne tel que nous le connaissons, le peuple ­karen, habitant les montagnes difficilement accessibles de la Birmanie et de la Thaïlande, garde encore son intégrité et un esprit de chasseur-cueilleur. Jean, a vécu un an auprès de ce riche peuple karen : riche de sa simplicité, de sa pauvreté, de son entraide sociale.
La publication de ce carnet de route est le désir de faire le récit d’un émerveillement.

Lors de son année en Thaïlande, Jean tient un carnet de route organisé en date, jour après jour, expliquant sa mission, le déroulé de sa journée, ses réflexions, illustrées parfois par des dessins. C’est au milieu de son volontariat qu’il décide d’aller plus loin dans la rigueur du récit. Si parfois le lecteur reste un peu sur sa fin, c’est pour l’encourager à partir à son tour afin de découvrir et de vivre lui aussi la mission.

Aventures et expériences vont de pair dans ce livre, que ce soit avec les habitants locaux, d’autres volontaires ou encore en solitaire.

Et puis, il y a des moments de forte émotion, à travers la célébration de mariage ou encore un enterrement auquel Jean est convié. Une sensation de faire pleinement partie de la vie des karens, d’être imprégné, accueilli, et de renforcer chaque jour un peu plus le lien avec ce peuple. Une vision de ce que vit le volontaire MEP, immergé dans la culture du pays dans lequel il est envoyé. À travers ce livre, Jean essaye de transmettre ce qu’il ressent, ses joies et ses douleurs, ses interrogations et ses émerveillements.

La lecture est au cœur de son quotidien, lui permettant de semer des citations dans son ouvrage. À la recherche de la vérité, Jean est dans un cheminement tout au long de l’année, lisant et citant souvent des auteurs variés.

Décrivant le peuple thaïlandais, comme le peuple du sourire, jean témoigne de l’immense amour et de l’accueil des karens, ainsi que leur volonté d’imprégner le volontaire d’un subtil parfum siamois.

Émission à retrouver sur Radio Notre Dame ou ci dessous :