Accueil / Actus / “Portez du fruit !” : 19 volontaires envoyés pour le service des plus fragiles


Actus

“Portez du fruit !” : 19 volontaires envoyés pour le service des plus fragiles

Publié le 04/03/2019
Partir au service des plus fragiles et de l'Eglise : c'est le choix qu'ont fait dimanche matin 19 nouveaux volontaires MEP !

Ce dimanche, dans la Chapelle des Missions Etrangères, 19 volontaires MEP ont été envoyés en mission par le P. Vincent Sénéchal, vicaire général des Missions Etrangères de Paris. A l’issue d’une semaine de formation, ils se sont engagés pour des volontariat de 3 mois à 1 an, dans 10 pays d’Asie et de l’océan Indien.

Ils rejoindront les missions qu’ils ont reçues dans les prochaines semaines et les prochains mois. Certains vont accompagner, soigner ou visiter des personnes malades, en rééducation, des personnes âgées, handicapées, ou encore des personnes issues de minorités ethniques. D’autres vont animer ou être responsables de foyers d’enfants ou d’adolescents. D’autres encore vont enseigner le français ou  l’anglais, à des adultes ou des jeunes. Certains feront de la coordination de projets ou du suivi de chantier en lien avec des structures d’Eglise locales. D’autres enfin participeront à l’animation pastorale de groupes de jeunes et de paroisses, dans des communautés locales.

Dans son homélie, le Père Vincent Sénéchal a appelé les nouveaux volontaires à répondre à l’appel de la Parole : “Portez du fruit !”

“Portez du fruit”

Voilà l’appel de fond de ces textes d’aujourd’hui pour nous tous. C’est le point principal. Et cela s’adresse plus particulièrement à vous les volontaires qui quittez votre canapé, comme vous y appelait le Pape François aux JMJ en Pologne. En partant en mission, vous voulez prendre part à l’œuvre du Seigneur. Être ses mains, ses oreilles, sa bouche, son cœur pour ceux auxquels vous allez être envoyés. Depuis notre baptême, nous sommes plongés dans le Christ, unis à lui. En partant en mission, vous voulez porter du fruit. Vous mettez en action les promesses de votre baptême. Et c’est très bien. Cela c’est un point très important. 

Alors comment porter du fruit ? Si on relit à nouveau les textes de la Parole, on voit pour porter du fruit qu’il est question de 3 points : savoir voir, savoir parler, savoir aimer.

Savoir voir :

Vous partez en mission, vous allez en prendre « plein les yeux » ! Mais attention à la façon dont vous allez regarder. Comment allez-vous regarder les personnes ? Comment allez-vous regarder la société qui vous accueille ? Prenez le temps de ne pas juger trop vite les peuples que vous allez rejoindre. Vous allez être surpris peut-être. En partant en mission, apprenez à contempler l’œuvre de Dieu qui vous précède dans votre pays de mission. Certes, tout n’y sera pas évangélique. Beaucoup d’éléments de vérité et de grâce qui se trouvent chez le peuple que vous rejoignez sont encore à purifier. Mais qui peut se targuer de vivre complètement l’évangile ? d’être vraiment chrétien ? On le voit bien avec tous les scandales qui affectent l’Église et la société aujourd’hui. Vous vous efforcerez de regarder les gens et votre pays de mission comme le Christ lui-même les regarderait, avec justice et amour.

Savoir parler :

Vous allez apprendre à parler, là-bas en mission. Apprendre un peu la langue; apprendre des nouveaux codes, à vous comporter. Ce qui suppose aussi et avant tout  de savoir écouter. Souvent, les missionnaires, nous le savons, nous avons du mal à apprendre la langue lorsque nous avons du mal à écouter. Se plonger dans un pays dont on ne maîtrise pas la langue est une expérience d’humilité. Et pourtant, on peut en faire une force. On a besoin des autres. L’enjeu pour vous en mission sera de vous ouvrir et non pas de vous fermer sur vous-même. Bien sûr vous serez heureux de retrouver d’autres volontaires, un père MEP ou d’autres français pour partager ce que vous vivez. Mais n’oubliez pas que vous êtes envoyés pour vivre quelque chose avec les gens du pays, et que vous êtes envoyés vers eux. Il vous faudra trouver les moyens de communiquer avec eux. De savoir parler.

Savoir aimer : 

En partant en mission, il faudra prendre soin de votre cœur. Vous aurez l’impression peut-être d’avoir plus de temps qu’en France. Peut-être trop de temps. Prendre soin de son cœur, c’est prendre du temps pour la prière: appuyez-vous sur le Seigneur. Prendre soin de son cœur, c’est savoir prendre le temps de la relation avec les personnes. Prendre du temps gratuit. S’asseoir à côté d’un malade, d’un vieillard, d’un enfant, visiter une famille, écouter une religieuse, un prêtre etc… Prenez le temps de vivre des moments gratuits, avec le Seigneur (la prière), avec les personnes (le sport, les visites, l’aide personnelle). Si vous entrez dans ce temps de volontariat avec ouverture, votre cœur se laissera façonner. Le volontariat, c’est une école de vie. ”

extrait de l’homélie du Père Vincent Sénéchal.

Nous rendons grâce pour le “Oui” de ces nouveaux volontaires MEP à l’appel du service et nous les confions à votre prière, qu’ils puissent portez du fruit dans leur mission.

Partir en volontariat MEP ? C’est possible toute l’année !

Prochaines sessions de formation :

  • 22 avril au 28 avril 2019
  • 24 juin au 30 juin 2019
  • 21 octobre au 27 octobre 2019
  • 27 janvier au 02 février 2020